Rechercher dans ce blog

dimanche 23 novembre 2014

Les retombées économiques des grands évènements… fantasmes ou manipulations ? Ou simple prétexte à la construction de projets pharaoniques économiquement désastreux !!!

MAJ le 20 octobre 2017

Créé le 23 novembre 2014



Depuis de nombreuses années, ces questions sont posées et semblent relever plus de la croyance que de l'analyse.
Il y a des retombées!! C'est un postulat donc approche indiscutable.

Mais si des retombées sont bien réelles pour les acteurs du BTP, de la communication et certains lobbies, ce sont les collectivités et l'argent public qui sont le plus soumis aux conséquences post-évènements pour la gestion d'installations pharaoniques.

Sommes-nous incompétents en gestion d'équipements ? Ou alors ce sont les promoteurs de ces projets qui sont incompétents et incapables de proposer des alternatives crédibles pour faire des installations (rendues obligatoires par des cahiers des charges délirants) des centres de profits pouvant se passer de l'argent public pour leur fonctionnement ?


Certains auteurs reconnus comme l'économiste du sport Wladimir Andreff tentent d'expliquer la situation depuis des années. Mais les lobbies ont été efficaces, ils racontent n'importe quoi et ne prouvent rien.

Les preuves scientifiques et les bilans financiers des évènements et de leurs conséquences restent sans effets sur des décideurs… qui à la fin ne seront pas les payeurs !!!


Andrew Zimbalist Fond Monétaire International, Finances & Développement, Mars 2010 


JO, Coupe du monde, Euro : un gouffre financier, forcément ?
Jean Saint-Marc, Rue 89, 08 août 2013
http://rue89.nouvelobs.com/rue89-sport/2013/08/08/jo-coupe-monde-euro-gouffre-financier-forcement-244481


Les JO 2012 à Londres : un grand événement alibi du renouvellement urbain à l'est de la capitale par Manuel Appert, maître de conférences, Université de Lyon (Lyon 2), UMR 5600 "Environnement, Ville, Société" (EVS)

Les JO 2012 à Londres : un grand événement alibi du renouvellement urbain à l'est de la capitale


On commence d'évoquer la nécessité d'évaluer véritablement les retombées, mais le discours reste encore bien souvent teinté de croyances plus que d'éléments concrets.

Evaluation économique sociale, environnementale et médiatique des grands évènements sportifs internationaux (DIGES)
Janvier 2015








Quelques éléments d'archives qui montrent que la question des retombées n'est pas un sujet original mais les solutions ont du mal à être proposé.
Texte de Claude Bébéard en intégral le même jour…


Quelques semaines plus tard à l'Ecole de Journalisme de Lille où il présentait le dossier de Paris 2008, suite à ma question sur la gestion post-olympique des équipements, Claude Bébéard déclarait que j'étais mal renseigné et qu'il me ferait parvenir le dossier prouvant que tout était prévu.

A ce jour le facteur n'a toujours trouvé mon adresse …

Article dans Capital juste avant les résultats… qui donneront les Jeux à Londres.



Alors pourquoi accepter l'organisation de manifestations si en plus, les entreprises organisatrices sont dispensées d'impôts ? Quelle est la justification économique qui explique ce cadeau alors que ce sont les collectivités qui financent la rénovation ou la construction des équipements -soit directement, soit via des Partenariat-Public-Privé (PPP) ?


Football : l'UEFA ne paiera pas d'impôt pour l'Euro 2016
Les Echos, par Elsa Conesa publié le 03 novembre 2014

Money Time, Le Monde par Jean Pascal Gayant publié le 5 novembre 2014



Le CIO , l'UEFA ou la FIFA veulent organiser des évènements qu'ils les financent. Gageons que leurs cahiers des charges seraient allégés…

Si les élus étaient responsables sur leurs propres deniers, ils seraient sûrement moins complaisants.

Le sport est une question de passion, pas de raison… mais aussi une question d'intérêts !!!



29 août 2017

Stade 2 via Daily Motion


Documentaire Arte 02-08-2016




20 octobre 2017

JO, capitale de la culture : est-ce que ça vaut le coût?
Slate.fr par Jean-Laurent Cassely publié le 05.08.2012 - 9 h 08, mis à jour le 05.08.2012 à 12 h 52


Paris dévoile un nouveau logo pour les JO 2024... mais les raisons de ne pas vouloir les organiser restent toujours aussi valables .
Atlantico.fr par Wladimir Andreff le 8 novembre 2014

Demain on rase gratis !!! 6 décembre 2014 


LES DÉCODEURS LE MONDE.FR | 25.02.2015 À 17H46 • MIS À JOUR LE 13.04.2015 À 17H30 | PAR ALEXANDRE POUCHARD ET ELISA BELLANGER








Jeux olympiques 2020: pourquoi les villes candidates à l'organisation devraient plutôt viser la deuxième place
Huffington Post Par Eleazar David publié le 07/09/2013 08:49 CEST | Actualisé 05/10/2016 01:45 


Les dépassements de coût des Jeux Olympiques: Paris doit-elle candidater à n’importe quel prix?
Par Wladimir Andreff, Quel Sport?, Association Quel Sport, 2015.
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01279888

Jeux Olympiques : « Le budget initial est presque toujours dépassé »
La Croix Entretien de Wladimir Andreff par Pierre Bienvault publié le 04 août 2016

Atlantico.fr par Wladimir Andreff le 24 juin 2017


France Culture Wladimir Andreff le 21 août 2017

Jeux olympiques : la légende des retombées économiques. 

The Conversation 18 septembre 2017 par Pierre Rondeau, Professeur d'Economie.


Le Monde - Money Time L’actualité économique de l’économie du Sport 
Par Jean Pascal Gayant Professeur des Université, publié le 5 octobre 2017



RAPPEL
LE MONDE.FR | 17.01.2013 À 08H17 • MIS À JOUR LE 17.01.2013 À 10H44 PAR PIERRE LEPIDI