Rechercher dans ce blog

jeudi 14 juin 2018

Grands évènements sportifs: lorsque le mépris des organisateurs pour les collectivités est complètement assumé et décomplexé.

MAJ le 28 juin 2018
Créé le 14 juin 2018


http://sport24.lefigaro.fr/rugby/coupe-du-monde-2023/actualites/claude-atcher-au-figaro-si-certaines-villes-hotes-ne-sont-pas-pretes-a-depenser-un-euro-on-se-passera-d-elles-913003

Interview surréaliste !

Comment comprendre que le dossier pour l'utilisation des stades ne soit pas déjà réglé avec les villes hôtes dès le dossier de candidature ?

Y-a-t-il eu copié-collé du dossier précédent ? 

Est-ce une communication de pression mise sur les villes et une volonté de passage en force pour qu'elles cèdent aux desiderata des organisateurs ?

Où l'on comprend qu'il y a une partie de poker pour obliger les villes à mettre les stades gratuitement à disposition.

Pour une structure qui organise une compétition de ce niveau, il y a un énorme mépris pour les villes qui fournissent "le basique", car sans stade, pas de Coupe du Monde.

Finalement c'est bien pire que le présentait le rapport conjoint de l'Inspection Générale des Finances (IGF) et du Ministère des Sports.



À croire que certains vivent sur une autre planète, il serait temps de les faire revenir dans le monde réel et que l'Etat remplisse pleinement son rôle. Laisser passer ce type de propos est assez impensable ou alors c'est de l'incurie politique et administrative.

On passe des "valeurs du rugby" au côté obscur des pieds nickelés du ballon ovale. 
Cette équipe "d'organisation" est-elle encore crédible après de tels propos ? 

Mais pour être capable de faire de telles déclarations, il faut une certaine dose de suffisance, se penser incontournable et/ou être convaincu que les collectivités céderont.

Le Directeur Général du "Groupement 
d'Intérêt Public" France 2023 semble croire qu'il dirige un "Groupements d'Intérêts Particuliers" et qu'il peut faire et dire n'importe quoi !

Rappel sur le cadre des GIP.

Que fait la ministre ?

On peut légitimement se demander si le pire n'est pas à venir.

Et si cette manifestation était annulée en France en raison de problèmes de management de ces dirigeants ? 

Il ne faut pas l'espérer, mais il serait nécessaire de revenir à des comportements professionnels "normaux"... et acceptables.

Il serait temps que les élus des collectivités, qui assument la majeure partie de l'organisation du sport en France à travers la mise à disposition des espaces de pratiques, mettent les organisateurs face à leurs aspirations. Car les responsabilités financières restent supportées par les contribuables via les collectivités.

C'est également valable pour la construction des calendriers des championnats.

Si vous souhaitez organiser, faites le en professionnels en assumant aussi les coûts !




27 juin 2018

Au 27 juin 2018, aucune réaction aux propos du Directeur Général du GIP France 2023.

Ni du Ministère des Sports, ni du Clubs des villes Hôtes (ou supposées être hôtes dans le dossier de candidature…).

Publié le 12 juin 2018 à 16:30 - Mis à jour le 12 juin 2018 à 17:39


Un "remarque" de la guerre des tranchées, chacun reste sur ses positions !

Vivement un armistice raisonnable à défaut d'être raisonné.



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Pour mémoire (modifications du 28 juin 2018)

Blog Aménagement, Tourisme, Sport & Tourisme

Mais aussi 


4 octobre 2017

LA GAZETTE DES COMMUNES PUBLIÉ LE 29/09/2017 • PAR DAVID PICOT    

Le Monde - Money Time L’actualité économique de l’économie du Sport 
Par Jean Pascal Gayant Professeur des Université, publié le 5 octobre 2017





11 MARS 2018


LE MONDE | 10.03.2018 à 10h51 • Mis à jour le 10.03.2018 à 17h33 | Par Adrien Pécout

PREMIER CARTON JAUNE À LA FFR POUR L'ORGANISATION DE LA COUPE DU MONDE 2023. 

OÙ L'ON SEMBLE DÉCOUVRIR QUE LE DOSSIER N'EST PAS FINALISÉ POUR UN DÉTAIL: L'UTILISATION DES STADES...

COMMENT ADMETTRE QUE L'ETAT, APPORTE SA CAUTION SYMBOLIQUE, ADMINISTRATIVE ET FINANCIÈRE À UN DOSSIER SI PEU PROFESSIONNEL ?A MOINS QUE COMME D'HABITUDE ON S'ATTENDE À CE QUE L'ARGENT PUBLIC VIENNE COMBLER LES MANQUES DE L'ORGANISATION LOCALE POUR LE BÉNÉFICE D'UNE INSTANCE SPORTIVE INTERNATIONALE ? 

L'EX-SÉNATEUR DIDER GUILLAUME VA AVOIR DU PAIN SUR LA PLANCHE POUR MAINTENIR LA BARQUE ET ÉVITER LES ÉCUEILS !

SUITE DES AVENTURES DE FRANCE 2023…


(...17 mai 2018



Et si le sénateur Didier Guillaume, présenté comme le futur Président du GIP France 2023 avait trouvé le dossier d'organisation de la Coupe du Monde un peu léger ou présentant de nombreuses failles ?



https://www.publicsenat.fr/article/politique/coupe-du-monde-de-rugby-pourquoi-le-senateur-didier-guillaume-declare-forfait)



lerugbynistere.fr par Thibault Perrin Publié le 12 mai 2018 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ARCHIVES
Aménagement, récréation Sport & Tourisme publié le 14 juillet 2016